Porter le « flash », sans respirer le « kitch », tout en étant chic !

Porter le « flash », sans respirer le « kitch », tout en étant chic !
Si ces Messieurs souhaitent attirer l’attention sur leur tenue vestimentaire, ce sera en alliant couleurs et accessoires avec style !

Lanvin-Wooyoungmi-Ralf-Simons-Jean-paul-Gaultier

Costumes monotones sur lesquels le noir est Prince de la cravate aux chaussures : c’est un héritage que nous devons, Messieurs, au XIXe siècle. En effet, la haute société sous la monarchie à partir de Louis XIV laissait les couleurs reines du bal du prêt à porter : On se rappelle des chaussures en cuir noir aux revers rouges opéra, des capes d’Hermine, où encore des habits flamboyants hauts en couleurs de nos chers aristocrates. Mais, à leur grand malheur mais au bonheur des bourgeois et paysans, 1789 arrive, et va changer l’art du prêt à porter masculin. On retrouve lors des procès de la famille Royale sur la tête des « juges », le chapeau tricorne noir, à tel point que ces derniers seront qualifiés plus tard d’oiseau de mauvaise augure. Nous rentrons dans une époque où il devient inconvenant pour les hommes de porter des couleurs, alors même que le drapeau français passe du blanc au tricolore (Honoré Daumier pensera au sang versé durant la révolution, et du ciel bleu lorsqu’il gravera une de ses œuvres sur le sujet), et que les femmes se défont des corsets étouffants et des encombrants paniers sous leur robe.

En partant de cela, il est vrai que le choix n’était pas très varié dans les rayons de la mode masculine encore il ya quelques temps : Nous ne portons ni jupe, ni robe et nous ne pouvons accessoiriser avec des bijoux, sinon grâce à une belle montre et pour ceux qui aiment un médaillon caché, ou bien des boutons de manchettes quand l’occasion s’y prête.
Récemment on a pu voir sur les cintres des magasins, des créations rocambolesques alliant toutes les couleurs de l’arc en ciel sans qu’on puisse les qualifier de mariage de style. On repense aux t-shirts auxquels sont attachés d’une extrémité à une autre des chaines argentées, dans tous les sens. Ou bien des pantalon / jogging, toute couleurs confondues, qui ne laissent paraître les formes naturelles de la chute de reins : Karl Lagarfeld avait bien fait d’ajouter que « Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging ». N’aggravons donc rien en tentant de customiser le sportwear qui n’a rien de glamour, ou de stylé.

A présent, on assiste à une rationalisation des différences vestimentaires entre les genres, ce qui paraît normal dès lors que peu à peu des barrières entrent hommes et femmes tombent dans la Mode, même si quelques unes restent infranchissables pour certains hommes ou femmes. Messieurs, portez ce qui peut vous faire plaisir, toutes les tailles et couleurs à votre goût. Mais pour allier toutes ces évolutions vestimentaires (coupes, couleurs, tissus), voici quelques conseils pour décliner et combiner grâce, élégance, style en plusieurs tenues selon qu’il fasse froid ou que la chaleur vous étouffe.

En Automne/Hiver l’Homme Mode s’habille …

En hiver, on se couvre et confort et chaleur prévalent parfois au style. C’est là l’erreur de ces messieurs. Oubliez le fdefiles-homme-printemps-ete-2012-kenzo-versus-dior_735753roid et pensez mode : c’est en dessous d’un manteau chaud que les projecteurs peuvent éclairer la tenue aussi fashion que confortable. A l’image des couleurs phares de la Fashion Week, on essaye d’en adapter une pas si évidente à porter que ça pour nous, les hommes : Le Fuchsia. Et comme on aime les total look à cette époque de l’année, même si on évitera cependant le gris, le vert et le orange en intégral. On se réfère à Kenzo qui ici, allie le flash et le chic avec goût et élégance en proposant un costume fuchsia, mais on choisira une jolie chemise gris métallique à la place du cardigan turquoise, accessoirisée d’une écharpe en cachemire noire.

 

Au Printemps/Été, l’Homme Mode s’habille …

couleurcavalli Les couleurs en été sont reines. A la lumière de Roberto Cavalli, choisissez un ton pastel pour le haut      qui sera légèrement échancré, un pantalon de préférence blanc si ce n’est beige, cassé, blanc de  Saturne ou bien cuisse de nymphe. Habillez le tout d’une fine ceinture en corde si possible, et d’un  gilet en laine mérinos rouge Alizarine ou alors rouge de Corse sur lequel quelques lignes droites seront    imprimées à l’image de Mondrian.

 

Victor Manciet.