Les Frigos de Paris, le rendez-vous artistique de la scène underground.


Connaissez-vous ce bâtiment grisâtre et couvert de tags de la rue des Frigos, au cœur du 13ème arrondissement ? Ce sont les Frigos de Paris. Cet ancien entrepôt alimentaire accueille depuis plusieurs années des ateliers d’artistes et d’artisans, qui ont transformé les lieux en une œuvre d’art à part entière, presque un manifeste à la liberté artistique.

Par Alicja Zaborska


Du sol au plafond, tout a été pris d’assaut par les artistes, qui se sont complètement réappropriés les lieux. Les peintures et les tags s’étalent partout, à l’intérieur comme à l’extérieur, et font de ce vieil immeuble (en soi, assez peu esthétique), un espace d’exposition hors du commun.

11282053_1008527892491654_447473635_n
Le week-end dernier (les 30 et 31 mai), les Frigos de Paris ont ouvert leurs portes au public, dans le cadre de leurs portes ouvertes annuelles. Les occupants ont pu exposer leur travail au public, en plus d’une programmation de concerts et de performances artistiques. L’évènement n’aura duré que deux jours, mais a attiré de nombreux visiteurs et curieux en tous genres. Les Frigos constituent le dernier « squat » artistique de Paris depuis 2007, même si les artistes ne squattent plus réellement, puisqu’ils paient un loyer à la ville de Paris.

11414782_1008527859158324_621574761_n

En fin de compte les Frigos sont entrés dans une logique d’institution (pas si undergroud que ça, pourrait-on dire), mais sont néanmoins un des seuls endroits dans Paris où l’on puisse venir voir du street art et des artistes un peu subversifs. L’avantage est surtout la diversité offerte par les nombreux occupants. Il y a énormément d’ateliers et autant de découvertes incroyables à faire.

11328827_1008533869157723_381098582_n

Les Frigos sont divisés en cinq étages reliés par un escalier unique en spirale. Pendant la montée de cet escalier on peut admirer les murs copieusement couverts de graffitis et écouter quelques performances musicales assez bizarres. Chaque étage regroupe quelques ateliers, tous différents les uns des autres. Passé le pas de la porte, c’est à chaque fois une nouvelle surprise : un atelier de gravure sur verre, de céramique, de la peinture, et parfois des installations très extravagantes. Vous l’aurez compris, c’est le genre d’œuvres que vous avez peu de chances de voir un jour dans une galerie d’art, raison de plus pour en profiter aux Frigos  !


Si vous n’êtes jamais allé(e) aux Frigos, ne manquez pas les prochaines portes ouvertes ! Tout parisien qui se respecte y a déjà mis les pieds, ne serait-ce qu’une fois : c’est tout de même plus original que d’aller à la Tour Eiffel et il y a moins d’escaliers à grimper !