Osiris à l’Institut du Monde Arabe :  En sous-marin vers l’Égypte ancienne. 


L’exposition « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » touche bientôt à sa fin ! Silver revient sur l’évènement culturel à ne pas rater avant la fin de l’année 2015.

Par Alicja Zaborska


Cette exposition nous fait découvrir les trouvailles archéologiques de fouilles sous-marines menées pendant sept ans par l’archéologue Franck Goddio et son équipe. Les vestiges trouvés sont le fruit de découvertes importantes pour l’histoire de l’Égypte, notamment en ce qui concerne les « mystères osiriens » et le culte voué au Dieu Osiris par les Égyptiens. Sont aussi présentées des œuvres issues de musées du Caire et d’Alexandrie, qui n’étaient jusqu’alors jamais sorties d’Égypte ! Et qu’on n’aura sûrement pas d’autre occasion d’aller voir en France, d’où l’intérêt de l’exposition.

phpThumb_generated_thumbnailjpg-1

L’exposition ne se concentre pas que sur l’aspect historique du sujet, mais revient également le contexte des recherches archéologiques qui ont menées aux découvertes. La scénographie est conçue pour nous plonger dans un univers aquatique et abyssal, comme si nous étions nous-même dans un sous-marin en eaux sombres. Nous avons particulièrement apprécié la beauté des éclairages tamisés et des jeux d’ombres, qui mettent en valeur les œuvres tout en nous rappelant les profondeurs d’où on les a extraites.

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Quand aux œuvres exposées, certaines sont à couper le souffle ! Comme cette mystérieuse statue présente sur l’affiche promotionnelle et qui se découpe dans un hâlo bleu au fond de l’eau, telle une divinité surgie des abysses. Ou encore une stèle couverte de hiéroglyphes et qui indique la position exacte de la ville d’Héracléion (restée inconnue pendant des siècles), miraculeusement conservée dans l’eau car la partie gravée était tournée face contre terre au fond de l’océan.

phpThumb_generated_thumbnailjpg-2

Ces découvertes inédites permettent un nouveau regard sur les mystères osiriens et dévoilent un peu du mystère qui les entoure.

L’exposition est un succès complet, le seul bémol se situe au niveau du prix, assez prohibitif :  15€50, ou 10€50 avec les réductions accordées aux étudiants et aux demandeurs d’emploi. Ce n’est malheureusement pas accessible à tous, mais le jeu en vaut la chandelle et vous n’êtes pas prêts de revoir une exposition archéologique d’une telle ampleur de sitôt. Mais qui sait, peut-être pourrez-vous profiter de la générosité de vos parents et amis en ce contexte de fêtes de fin d’année pour vous payer le billet d’entrée… Ne manquez pas la chance unique d’aller admirer ces trésors trop longtemps enfouis, mais qui ont enfin refait surface !