L’Enfer selon Rodin


L’exposition « L’Enfer selon Rodin » s’achève cette semaine ! C’est l’occasion de redécouvrir l’un des plus grands sculpteurs français du XIXe siècle, avec notamment des dessins et des sculptures de l’artiste qui n’avaient encore jamais été dévoilés au public.

Par Alicja Zaborska


15_originalfleursdumal_d_7174h

L’exposition a pour thème central la pièce majeure de l’œuvre d’Auguste Rodin : la Porte de l’Enfer, sur laquelle il a travaillé pendant de longues années et qui aura continué de nourrir son œuvre jusqu’à la fin de ses jours. « L’Enfer selon Rodin » nous fait revenir sur la genèse de la porte et les différentes sources d’inspiration de l’artiste. La Porte de l’Enfer se révèle être une œuvre évolutive, au départ largement nourrie par L’ « Enfer » de la Comédie Divine de Dante, qui inspire à Rodin ses figures de damnés torturés et souffrant le martyre, puis par les Fleurs du Mal de Baudelaire.

20_paolo_francesca_s-1147_numcb013

De nombreuses figures créées pour la Porte deviendront autonomes et seront l’objet de sculptures à part entière, parmi les plus célèbres de Rodin, notamment le très sensuel Baiser, ou encore son incontournable Penseur. L’artiste aura consacré plus de vingt à l’élaboration de sa Porte, entre allers-retours, abandons, changements et évolutions, pour aboutir au résultat spectaculaire que nous connaissons aujourd’hui (et qui est pourtant inachevé !) Au départ une modeste commande, la Porte est devenue l’œuvre emblématique de Rodin, qui a assuré son succès artistique et sa notoriété.

 6_lepenseursurchapiteau_s_3469_numph004

            Le parcours de l’exposition nous permet de revivre les différentes étapes de la création, que ce soient les croquis préparatoires, moulures et différentes recherches de l’artiste, mais surtout, nous permet de découvrir des œuvres inédites. Une trentaine de sculptures restaurées à l’occasion de l’exposition ont été dévoilées pour la première fois lors de l’exposition, ainsi qu’une cinquantaine de dessins de la main de l’artiste. Ces dessins, trop fragiles pour être exposés longtemps à la lumière, ne feront pas l’objet d’une autre exposition avant longtemps, une raison de plus pour aller les admirer ! La grande qualité de l’exposition est aussi de réussir à nous faire comprendre le processus de création de Rodin, en établissant des liens entre ses recherches artistiques et ses sources d’inspiration.

            Que vous soyez familier ou non du travail de Rodin, ne manquez pas d’aller découvrir cette très belle exposition, elle vous réserve de nombreuses surprises et lève le voile sur certains mystères qui entourent la Porte de l’Enfer.


L’exposition « L’Enfer selon Rodin » prend fin le dimanche 22 janvier.
Musée Rodin de Paris
77, rue de Varenne, 75007 Paris
0144186110
Ouvert tous les jours de 10h à 17h45. Fermé le lundi.