Jean-Michel Meurice au LAAC de Dunkerque

Le LAAC de Dunkerque présente actuellement une rétrospective de l’œuvre de Jean-MichelMeurice. C’est l’occasion de découvrir le travail de talent de ce grand peintre et cinéaste. L’exposition nous montre l’œuvre de Jean-Michel Meurice dans un parcours à la fois thématique et chronologique, en s’appuyant sur les périodes marquantes de son parcours d’artiste.

Par Alicja Zaborska

Depuis sa première œuvre, un film peint à la main, riche en couleurs et en formes abstraites, le peintre n’a jamais cessé de se renouveler dans son travail, en explorant régulièrement de nouvelles techniques et matériaux. Vite lassé de la toile, il n’hésite pas à peindre sur des matériaux industriels, tels que le plastique, l’aluminium ou le celluloïd. Son travail entretient une tension constante entre des pratiques traditionnelles et modernes. Inspiré à la fois par la calligraphie zen japonaise, les films de série B américains, l’architecture ou encore les nombreux voyages qu’il a effectué, Jean-Michel Meurice fait figure de peintre érudit, dans des œuvres aux références multiples.

Jean-Michel Meurice s’attache aussi à déconstruire le geste du peintre, en travaillant autour de la répétition du geste peint et en se détachant des formes figuratives, pour aller vers une peinture de plus en plus abstraite. Ses recherches esthétiques le rapprochent du groupe Support/Surface, très en vogue dans les années 60, mais dont l’artiste n’a jamais fait partie. Meurice produit un travail aux couleurs vives et éclatantes qui ne laisseront personne indifférent. Ses toiles monumentales happent l’attention du spectateur, dans un tourbillon de couleurs incroyables qui nous laisse hypnotisés.

L’artiste est aussi l’un des créateurs de la chaîne culturelle Arte (à l’origine simplement appelée « la 7 »), pour laquelle il tourne de nombreux documentaires sur des artistes contemporains, ainsi que sur des sujets de sociétés. Le point de départ de son œuvre d’artiste peintre et de cinéaste demeure le film peint abstrait qu’il a réalisé au début des années 60, et qui marque le début d’une longue et fructueuse carrière autour de deux médiums artistiques : la peinture et le cinéma.

Si par un heureux hasard vous êtes de passage à Dunkerque dans les prochaines semaines, ne manquez pas de venir découvrir l’œuvre étonnante et unique de Jean-Michel Meurice, et de plonger dans une cascade de couleurs comme vous n’en avez jamais vues.

L’exposition Jean-Michel Meurice au LAAC de Dunkerque prend fin le 2 avril 2017.
Site du LAAC : art.contemporain@ville-dunkerque.fr